• Katzenfamilie
  • Katze Auge
  • Magere Katze
  • Kranke Katze
  • Katzenfalle
  • Katzenkinder
  • Lenchen
  • Gesunde Katze

Signez la pétition ici

Votre voix est utile (Petitionsstart: 30.03.2016)

Powered by ChronoForms - ChronoEngine.com

Télécharger
le flyer

Télécharger
la pétition à signer

Commander
la pétition à signer


Nombre actuel de signatures:

29735

Powered by ChronoForms - ChronoEngine.com

La nouvelle formulation de la loi

L'Art. 25 al. 4 OPAn exige déjà aujourd'hui: „Le détenteur d'animaux doit prendre les mesures que l'on peut raisonnablement exiger de lui afin d'empêcher une reproduction excessive de ses animaux.“
Cette formulation doit être complétée par le supplément suivant:
"Les chats domestiques libres de se déplacer de manière non contrôlée sont à faire castrer par un vétérinaire."

«Les organisations de protection animale Network for Animal Protection (NetAP) et Stiftung für das Tier im Recht (TIR) ainsi que les organisations et signataires participantes demandent au conseil fédéral et au parlement d'instaurer une obligation de castration des chats libres de leurs déplacements, pour endiguer la reproduction excessive des chats et ainsi réduire la souffrance des chats en Suisse.»

Entre 100'000 et 300'000 chats errants vivent en Suisse. Contrairement à une idée très répandue, il existe aussi dans notre pays un problème d'animaux errants. Une des causes principales est que des propriétaires ne castrent pas leurs chats libres de leurs déplacements, et que ceux-ci engendrent continuellement de la progéniture avec des chats non castrés sans propriétaire. Pourtant, l'ordonnance sur la protection des animaux indique explicitement que les détenteurs d'animaux doivent prendre les mesures que l'on peut raisonnablement exiger d'eux afin d'empêcher une reproduction excessive de leurs animaux (art. 25 al. 4 OPAn). Toutefois, il est pratiquement impossible pour le détenteur de contrôler le comportement d'accouplement d'un chat non castré libre d’aller et de venir à sa guise.

Cette problématique des animaux errants est liée à beaucoup de souffrance animale. Si les chats se reproduisent de manière excessive, d'importantes populations vont rapidement se former sur une zone géographique restreinte, ce qui entraîne des problèmes d'hygiène et la prolifération de maladies. Beaucoup d'animaux meurent de manière atroce, parce qu'ils ne reçoivent pas de soins vétérinaires ou ne trouvent pas suffisamment de nourriture. Cette reproduction incontrôlée a également pour conséquence que tous les ans, d'innombrables jeunes animaux sont déposés dans des refuges pour animaux ou abandonnés. Particulièrement dans les régions rurales, les chatons non désirés sont en partie toujours encore noyés ou tués d'une autre manière en maltraitant les animaux.

Pour ces raisons, la détention de chats non castrés libres dans leurs déplacements est hautement problématique du point de vue de la protection animale. La castration des chats libres dans leurs déplacements est une mesure appropriée, qui permettrait d'éviter que la population d'animaux errants continue d'augmenter, de réduire la souffrance des chats et de réguler durablement le nombre des chats en Suisse. Les dispositions juridiques actuelles ne vont pas suffisamment loin. Pour cela, les initiateurs et signataires réclament l'introduction d'une réglementation valable dans toute la Suisse, qui obligerait l'ensemble des détenteurs de chats libres de leurs déplacements de les faire castrer par un vétérinaire.